Climat/énergie : naissance de la Convention mondiale des maires, Agence Europe, 22/06/16
Emmanuel Hagry

Bruxelles - Les deux grandes initiatives au monde menées à l'échelle des villes pour lutter contre le changement climatique et favoriser la transition durable, la Convention des Maires de l'UE et le Pacte des Maires, ont annoncé, mercredi 22 juin à Bruxelles, la constitution d'une immense coalition internationale pour accélérer la mise en oeuvre de mesures en faveur du climat au niveau local à travers le monde: la Convention mondiale des maires pour le climat et l'énergie.
Cette coalition s'appuiera sur les engagements pris par plus de 7 100 villes réparties dans 119 pays et six continents (soit 600 millions d'habitants et plus de 8% de la population mondiale) dans le cadre de la Convention des Maires, lancée dans l'UE en 2008, et du Pacte des Maires, lancée en 2014 par l'ONU et des réseaux de villes au niveau mondial (C40, ICLEI et UCLG).
En harmonisant les efforts consentis par les villes, la Convention mondiale des maires pour le climat et l'énergie, présidée par l'envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU pour les villes et le changement climatique, Michael R. Bloomberg, vise à renforcer la collaboration entre les villes du monde entier pour combler les lacunes des deux initiatives séparées et stimuler les financements destinés à soutenir les efforts des villes dans le domaine de l'énergie durable et de la lutte contre le changement climatique.
Cette fusion vise à mettre à profit les pouvoirs de mobilisation et d'investissement des ressources de l'UE et de la fondation de M. Bloomberg, Bloomberg Philanthropies, et à mobiliser les partenaires essentiels du réseau de villes au niveau mondial des deux initiatives (notamment C40, ICLEI et UCLG pour ce qui est du Pacte des Maires, Eurocities, Energy Cities et l'Alliance pour le climat pour ce qui est de la Convention des Maires) afin de renforcer la présence et la visibilité des autorités locales dans les travaux en cours de la convention-cadre de l'ONU sur le changement climatique.
La nouvelle initiative créera une plateforme commune regroupant les données pertinentes sur les mesures prises par les villes dans les domaines de l'énergie et du climat (qui étaient jusqu'à présent compilées par les plateformes de chacune des deux initiatives) pour permettre de comparer les réalisations des villes à travers le monde et mettre ces données à la disposition du public par l'intermédiaire du futur site Internet de la Convention mondiale des Maires, qui verra le jour d'ici janvier 2017.
En outre, la combinaison des deux initiatives permettra de rationaliser et consolider les efforts visant à accroître et saisir les retombées collectives des mesures adoptées par les villes, et de donner plus d'élan aux actions locales en matière de lutte contre le changement climatique, explique la Commission.
Enfin, cette coalition unique simplifiera la participation des villes, qui pourront concentrer leurs efforts sur un seul engagement qui soit à la fois pertinent au niveau local et efficace au niveau mondial, l'objectif étant d'assurer plus de cohérence et une meilleure comparabilité des données pour permettre aux investisseurs de constater que les mesures prises par les villes ont un effet durable, vérifiable et qui mérite de faire l'objet d'investissements, précise la Commission.
<http://www.agenceurope.info/fr/>