Terres rares : faire face à la pénurie grâce à l'écoconception et des mines responsables, Actu-environnement.com, 20/05/16
Marine Calmet

Le rapport de l'OPESCT sur les enjeux stratégiques des terres rares et des matières premières stratégiques et critiques rappelle l'importance d'une stratégie globale et internationale pour faire face aux risques de pénurie.
L'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPESCT) a adopté, mercredi 18 mai, le projet de rapport de la sénatrice Delphine Bataille (PS) et du député Patrick Hetzel (LR) sur les enjeux des terres rares et des matières premières stratégiques et critiques. Saisi en 2014 par la Commission des affaires économiques du Sénat, l'office a chargé les deux rapporteurs d'étudier des propositions pour établir une stratégie afin de "conforter la compétitivité de l'économie française" et faire face aux risques de pénurie au niveau mondial.
Ces terres rares sont en effet présentes dans de nombreux objets du quotidien comme les disques durs, les téléphones portables mais aussi dans les éoliennes… La diminution de leur disponibilité peut donc provoquer des tensions entre les différentes filières industrielles. C'est le cas du dysprosium nécessaire à la construction d'éoliennes mais également présent dans les téléphones portables, considéré comme la terre rare présentant le plus grand risque de pénurie selon une liste établie par l'Union européenne.
>> Suite à lire à :
<http://www.actu-environnement.com/ae/news/terres-rares-penurie-sustitution-ecoconception-mines-responsables-opecst-26833.php4>

 

source: la revue de presse de FNH